L’histoire de Mardi Gras : par-delà les apparences.

Le Mardi Gras de la Nouvelle-Orléans n’a pas de français que le nom. En effet, au XVII ème siècle la France était présente sur le continent américain et la Louisiane lui appartenait suite à la découverte de René Robert Cavelier de La Salle. 

Historiquement, la Louisiane est liée de très près à la France. Quatre siècles plus tard, cette empreinte est toujours omniprésente. Notamment dans sa capitale : la Nouvelle-Orléans. La tradition de Mardi Gras y a été instaurée il y a 300 ans et cela contribue largement au rayonnement de la ville à échelle mondiale.

La ville attire de par son côté historique et culturel très riche, mais également en raison de toutes ces légendes et traditions qui l’entourent. 

Une ville aux multiples facettes 

Des milliers de touristes font le déplacement afin de participer aux festivités de Mardi Gras et vivre ce moment unique dans un lieu chargé d’histoire. Le carnaval va bien au-delà du folklore, des costumes ou bien de l’emblématique rue de Bourbon Street. Il s’agit pour les habitants d’un moment privilégié pour se retrouver et partager de bons moments. 

Mardi Gras est fondamentalement ancré dans la culture locale. Il dépasse  tout ce qui lui est attribué, et c’est sûrement pour cette raison qu’il perdure. Par ailleurs, il réunit des personnes de tous horizons, cultures et origines différentes. Il est l’emblème d’une diversité culturelle conséquente, qui mélange toutes les communautés sans distinction, mis à part le port de costumes ! 

Après la pluie, le beau temps

En Aout 2005, l’ouragan Katrina a ravagé la ville de la Nouvelle Orléans, faisant de nombreuses victimes ainsi que des dégâts sans précédent. Toutefois, 6 mois plus tard, la municipalité avait fait le choix de maintenir la célébration de Mardi Gras, si emblématique et chère aux habitants. 

En ces temps troubles, cela a fait écho à la devise de la Louisiane et lui a donné tout son sens. En effet : « Let the good times roll »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *